Pleine consciene – P. Costa

Autant j’aime lire un roman dépaysant, autant j’aime également me plonger dans un ouvrage qui me ramène au plus près de moi. Quelques phrases suffisent, un texte bref, pour me connecter aux questionnements que je rencontre sur mon chemin personnel. Je pense à des livres tels Glimpse after glimpse (Sogyal Rinpoche), El manual del guerrero de la luz ou Maktub (Paulo Coelho). Lorsque je rumine une question, il m’arrive d’ouvrir ma bibliothèque, de prendre un de ces ouvrages pour le feuilleter au « hasard ». Le passage qui s’offre me sort souvent du cercle vicieux dans lequel je pataugeais.

Grâce au service de presse cordialement accordé par P. Costa de son livre « Pleine conscience », j’ai désormais un titre supplémentaire dans cette série particulière. En effet, cet ouvrage reprend des textes courts qui invitent à s’arrêter à des thèmes aussi divers que riches. La plume est épurée, ce qui confère au texte un parfum de calme serein qui convient parfaitement à son objectif : lire un récit le soir avant de s’endormir. Un livre pour s’endormir et mieux s’éveiller… vous découvrirez, si vous le souhaitez, dans l’introduction ce que l’auteur partage à ce sujet.

Ce livre reste donc parmi les « lectures en cours » dans ma liseuse. Après avoir lu quelques (dizaines) de pages dans un roman passionnant, envoûtant, émouvant… je trouve agréable d’ouvrir « Pleine conscience » et de chercher au hasard un récit à lire, juste avant de m’endormir. Pour prendre du recul, de la légèreté. Les 69 petites histoires sont organisées autour des thèmes du non-jugement, de la patience, de l’esprit nouveau, de la confiance, de l’absence d’effort et d’attente, de l’acceptation des choses, de la pensée et du lâcher-prise. En une page, deux tout au plus, la tranquillité s’installe comme un voile pour la nuit.

Je vous invite cordialement à découvrir cette douceur. Laissez-vous bercer en toute sérénité par la plume de P. Costa au fil de son ouvrage « Pleine conscience ».

Envie de découvrir mes autres chroniques ? C’est par ici.

Comments are closed.

Up ↑

%d bloggers like this: